Une promesse ludique et éco-responsable

Voici une proposition d’animation pour une journée de promesse. Elle se divise en deux parties : l’une pour les promettants avec un jeu qui permet de rendre ce moment un peu plus ludique et l’autre pour le reste de la troupe, afin qu’ils préparent une cérémonie mémorable et éco-responsable !

Pour les promettants :

Pour beaucoup d’entre-nous, la promesse est considérée comme un grand moment de réflexion qu’on passe à réfléchir seul sur des valeurs, la loi scoute, son engagement. C’est un moment important, mais souvent il est perçu par les animés comme une après-midi un peu barbante à devoir rester tout seul dans un coin de la plaine à se casser la tête sur un texte… Je pense que dans beaucoup de cas, les animés ne voient la promesse que comme une belle insigne à rajouter à leur chemise ainsi que le « privilège » de pouvoir officiellement faire le salut scout. Beaucoup ne comprennent pas forcément la symbolique qu’il y a derrière tout ça (et moi la première avant de devenir animatrice !)

Pour rendre tout ça un peu plus ludique et ouvrir la réflexion avec eux, nous commençons la promesse par un jeu individuel. Ce jeu a pour but de revenir sur les « classiques » de la promesse : (re)découvrir les articles de la loi scoute, comprendre les symboles qu’ils porteront bientôt sur leur chemise, la signification du salut scout, etc.

Pour cela, nous utilisons un grand panneau avec des différents emplacements dessinés, ils sont chacun associés à un numéro. Dans chacun des emplacements, le scout devra remplacer un objet bien spécifique (pour chaque emplacement on dessine donc un contour de l’objet pour que quand il le dépose, ça matche parfaitement).

Il y a donc dix indices (numérotés) à trouver : chaque article est relié à un objet qui symbolise un article de la loi. Les indices sont cachés dans une zone délimitée de la plaine. Attention : veillez à ce que cette zone soit à l’ombre (car le promettant y passe un certain temps) mais aussi à ce qu’elle soit dans un endroit qui n’est pas trop fréquenté par les autres éclaireurs, un endroit où le promettant est au calme.

Une fois qu’il a trouvé tous les objets, un animateur fait le point avec lui et lui demande de deviner à quel article de la loi est associé chaque objet.

Voici les objets que nous avons choisi pour chaque article :

Le scout fait et mérite confiance.  Indice : va à la rencontre d’un autre scout et demande-lui de te confier un objet qui est important, qui a de la valeur pour lui. Promets-lui d’en prendre soin.
Variante : L’animateur lui donne un œuf et lui dit qu’il lui fait confiance pour en prendre bien soin.
Signification : l’éclaireur qui lui donne l’objet accepte de lui faire confiance.  
Le scout s’engage là où il vitIndice : une carte au trésor et une pelle. Nous dessinons un plan sur lequel il y a l’indication d’un endroit où aller creuser. À un endroit dans le bois, nous avons enterré une boite qui contient les écussons de promesse. Attention : il faut laisser un mot bien visible dans la boite où vous lui demander d’enterrer la boite après avoir pris l’écusson.
Signification : La promesse est le symbole de l’engament.  
Le scout rend service et agit pour un mode plus juste.Indice : Un laisser-passer pour rentrer dans la tente matos en précisant qu’il faut chercher dans la malle à pharmacie. Une ancienne balance (celle avec deux plateaux et où on utilise des poids) est cachée de dedans.
Signification : Ce type de balance est le symbole de la justice (ne prenez donc pas une bête balance de cuisine !)  
Le scout est solidaire et est un frère pour tous.  Indice : là, l’indice est directement dans l’enveloppe d’indice. On dessine la main qui fait le salut scout. Pour mettre un peu de challenge, vous pouvez le dessiner avec du citron et lui demander de passer une flamme sous le papier.
Signification : Dans le salut scout, un des trois doigts symbolise le principe envers les autres.  
Le scout accueille et respecte les autres.  Indice : il est demandé au promettant de prendre le pot de peinture qui est à côté de l’indice, une feuille qui est découpée en forme de main et d’aller prendre l’empreinte d’un scout de première année
Signification : La signification ici n’est pas vraiment l’empreinte de main mais plutôt le scout de première année qui a besoin d’être accueilli et intégrer à la troupe. Bon ce n’est pas la loi la plus évidente à deviner donc à votre imagination pour trouver un autre objet qui symbolise cet article !  
Le scout découvre et respecte la nature.  Indice : Trouver trois feuilles d’arbre différentes et savoir les identifier. Signification : les feuilles d’arbre font penser à la nature, tout simplement.  
Le scout fait tout de son mieux.  Indice : l’animateur lui donne en début de jeu cet indice qui lui demande simplement de faire tout ça de son mieux et qu’il n’y a pas d’objet à trouver pour celui-là. Sur le panneau on fait un grand cadre qui englobe tous les autres emplacements. En dehors de ce cadre, on note le numéro de l’indice.
Signification : Tout le jeu prend en général beaucoup de temps pour l’éclaireur car il se démène à tout trouver, c’est l’occasion de lui faire remarquer qu’il a fait ça de son mieux (même quand il n’a pas réussi à tout trouver)  
Le scout sourit et chante, même dans les difficultés  Indice : Récolter 3 anecdotes d’éclaireurs où ils racontent un moment difficile au scout où ils ont réussi tout de même à voir le bon côté et à s’amuser. Chaque anecdote doit être notée sur des petits papiers prévus à cet effet.
Signification : Aux scouts, on vit souvent des moments de galère, mais crée parfois nos meilleurs souvenirs !  
Le scout partage et ne gaspille rien.  Indice : Une tranche de cake et un couteau : le promettant doit le partager équitablement avec le reste de la troupe.
Signification : il partage son morceau de gâteau avec tout le monde.  
Le scout respecte son corps et développe son esprit.  Indice : même indice que celui avec le salut scout. On met donc deux numéros sur l’enveloppe.
Signification : Ici, on a la signification des deux autres doigts du salut scout : le principe envers soi-même et le principe spirituel.  

Bref, au niveau matériel, ça n’est quasi que de la récup’ !

Une fois que le promettant a trouvé tous les indices, un animateur prend le temps de discuter de chacun des indices avec lui en essayant de le faire deviner les différents articles de la loi scoute à partir du panneau.

C’est aussi l’occasion de lui expliquer quel est la signification de la promesse, les symboles qui y sont associés, etc.

Nous lui donnons ensuite un carnet et lui expliquons. Dans ce carnet, il y a aussi des questions de réflexion sur soi-même, ses valeurs, etc. Il y a ensuite une section qui l’aidera à rédiger son texte d’engagement.

Carnet de promesse dispo en PDF ci-dessous :

Et les autres, ils font quoi en attendant ?

Lors des précédentes promesses dans notre unité, cette journée de promesse était juste une journée repos où ils ne faisaient pas grand-chose. Ici, l’idée a été de leur proposer des petits ateliers pour préparer une belle cérémonie. Par petits groupes, ils ont travaillé sur :

Le décorum

Pour cette tâche, nous avions deux groupes : Un groupe qui s’occupait de fabriquer des bougies. Pour cela, il faut :

  • Des mèches de bougie
  • Les restes de bougies et/ou de la cire d’abeille. Nous avons acheté notre cire d’abeille directement chez un apiculteur (7 €/kilo). Elle n’était pas raffinée mais pour l’usage qu’on en faisait, ça n’était pas nécessaire.  (Attention : je ne pense pas que ça s’utilise pour faire des bees wrap !)
  • Des petits pots en verre
  • De quoi faire un bain marie

Comment faire : on fond les morceaux de bougie et/ou de cire d’abeille au bain marie. On prépare les mèches dans les pots en les faisant tenir droites avec des bâtons. On verse le tout et on laisse durcir. C’est tout simple !

L’autre groupe s’occupait de construire un cadre pour notre drapeau de la promesse. Ici, toujours dans l’idée d’intégrer la dimension écologique à l’activité, le défi était de réaliser un woodcraft sans corde. Pour cela, on a utilisé des ciseaux à bois et une tarière à bois. L’idée était de s’initier à des techniques de woodcraft qui ne nécessitent pas de corde (mi-bois, mortaise, etc.). Cette idée est inspirée de la chaine Youtube LaToileScoute qui a réalisé une série de vidéos sur différentes techniques de froissartage

Si mes souvenirs sont bons, ce ne fut pas une réussite à 100 % malgré le travail que ça a demandé, et il se peut que quelques bouts de cordes aient été discrètement ajoutés ! Peu importe, c’était justement l’occasion de s’initier à ça avec un petit ouvrage (on aurait été un peu moins sereins si ça avait été le pilotis !)

La nourriture

Une promesse, ça se célèbre ! Et rien de mieux que des bonnes choses à manger pour fêter ça. Cela peut se faire de différentes manières :

  • Comme le promettant et son parrain passent un moment à deux pour réfléchir à différentes questions et rédiger un texte d’engagement, pourquoi ne pas leur offrir une petite assiette d’apéro ?
  • Faire un souper qu’on n’a pas l’habitude de faire
  • Préparer un dessert pour l’après cérémonie

C’est une bonne opportunité de laisser aller la créativité des scouts qui réalisent le badge intendant. Il faut juste un peu les guider pour qu’ils fassent un maximum de choses eux-mêmes (par exemple, les chips et le guacamole tout fait pour l’apéro, on évite) et avec des produits locaux de préférence.

Le chant

Hé oui, on fait de la récup’ même en chantant ! Nous avons décidé de récupérer le traditionnel chant de la promesse et nous l’avons modifié pour que les paroles nous correspondent un peu plus. Idée pour trouver de l’inspiration : trouver 10 couplets qui correspondent chacun à un article de la loi scoute.

Bref, un moment idéal pour travailler sur les badges !

Avec tout ça, c’est finalement assez simple de transformer cette journée en moment « badge » :

  • Les badges troubadour, artiste et frère de tous peuvent s’occuper de la chanson.
  • Les badges bricoleur et campeur s’occupent du cadre en woodcraft
  • Le badge artiste s’occupe des bougies.
  • Les badges intendants préparent des bons petits plats
  • Le badge nature peut éventuellement préparer des décorations avec ce qu’il trouve dans la nature. S’il s’intéresse aux plantes comestibles pour son badge, il peut également faire un plat (Attention : on ne cueille pas n’importe quoi ! C’est toujours mieux d’avoir un connaisseur avec soi pour manger des plantes comestibles)
  • Les badges correspondants font un petit documentaire vidéo/photo de toute la préparation et de la cérémonie

Pour les badges pilotes et sportifs… je n’ai pas d’idée ! Chez nous, ils ont en général un moment très particulier pour réaliser leur badge (pendant le hike pour le badge pilote et aux gym du matin pour le sportif), ils peuvent donc simplement se joindre au groupe de leur choix pour aider.


Des questions ? Des pistes d’amélioration ? Contacte nous : no007.vertleclan@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :